Retour

Kinder Morgan : Justin Trudeau invité à s’expliquer devant les Britanno-Colombiens

La première ministre de la Colombie-Britannique Christy Clark a invité Justin Trudeau à venir expliquer en personne aux Britanno-Colombiens les raisons de son approbation du pipeline controversé Trans Mountain de Kinder Morgan.

« J’ai dit au premier ministre Trudeau que j’avais hâte qu’il vienne en Colombie-Britannique pour partager sa réflexion, pour dire aux Britanno-Colombiens les valeurs et les principes qui l’ont guidés dans sa décision », a déclaré Christy Clark.

Lors de sa première déclaration publique depuis l’annonce de la décision d’Ottawa, la première ministre est restée prudente et a martelé que la province ne dérogera pas à ses cinq conditions imposées depuis 2012 pour tout nouveau projet de pipeline.

« Nous sommes ravis des progrès qui ont été faits, mais j’ai dit depuis quatre ans et demi que nos cinq conditions étaient le seul chemin vers le “oui” », a-t-elle insisté, précisant que trois conditions étaient déjà remplies par le fédéral. Les deux autres restantes concernent l'intérêt économique pour la province d'approuver le projet et la réponse en cas de déversement maritime.

Sur ce dernier point, la ministre britanno-colombienne de l’Environnement Mary Polak a d’ailleurs adressé, mercredi, une lettre à Ottawa listant les questions en suspens et les détails voulus quant au vaste plan de protection des océans de 1,5 milliard annoncé au début du mois.

Christy Clark croit que les derniers éléments en négociation avec Ottawa pourront être réglés rapidement et même avant les élections provinciales du 9 mai prochain.

L’évaluation environnementale du projet par la Colombie-Britannique est en cours depuis sept mois et doit arriver à terme prochainement.

Plus d'articles

Commentaires