Retour

L’administration Néron se penche sur le grand nombre de bris d’aqueduc

Les nombreux bris d'aqueduc qui se sont produits à Saguenay depuis le mois de décembre interpellent la nouvelle administration municipale de la mairesse Josée Néron.

Les températures très froides ont sans doute joué un rôle important dans les nombreux bris de canalisation du réseau d'aqueduc municipal de Saguenay.

Mais la situation n'a rien eu d'exceptionnelle assure le porte-parole de la Ville.

« L’an passé, il y avait eu 16 fuites et cette année, y’en a eu 18. Alors, vous voyez c’est sensiblement la même chose », fait remarquer Jeannot Allard, le porte-parole de Saguenay.

Depuis 2009, le nombre de fuites répertoriées sur le réseau municipal a diminué, résultat d'un plan de réfection financé en bonne partie par les programmes gouvernementaux d'infrastructures.

Entre 2009 et 2016, le nombre de bris annuel est passé de 330 à 256.

Malgré tout, la mairesse Josée Néron souligne que le budget alloué à la réfection du réseau d'aqueduc a augmenté.

Cela va permettre de réparer plus de six kilomètres de réseau en procédant généralement au gainage des tuyaux, mais en s'assurant que cette opération se fasse autant que possible en même temps que les travaux d'asphaltage durant la belle saison.

Le gainage des tuyaux permet de leur ajouter 25 ans de vie utile. Puisque l'essentiel du réseau d’aqueduc date de la fin des années 1940 et que dans bien des cas, les tuyaux de fonte ont largement dépassé leur espérance de vie, évaluée à 50 ans, il s'agit de travaux importants.