Retour

L’aéroport régional de Val-d’Or et le Centre de transit minier nordique ne font plus qu’un

L'aéroport de Val-d'Or a acquis les actifs du Centre de transit minier nordique (CTMN) pour 6,7 millions de dollars. Le regroupement, qui était en préparation depuis deux ans, permettra d'améliorer l'offre de services pour les minières.

Un texte de Thomas Gervais

Le président de l’aéroport, Léandre Gervais, croit pouvoir ainsi « être en mesure d’offrir une offre de services sans précédent pour le transport de la main-d’œuvre, des travailleurs et des équipements. C’est pour ceux qui développent le Nord du Québec, surtout du côté des communautés et des mines. »

La coordination des opérations sera plus efficace, toujours selon M. Gervais. « Donc, meilleure efficacité, meilleur coût, aussi toute la question de coordonner ce transport pour rendre encore plus efficace. Puis réduire les coûts, diminuer les temps de transport, augmenter l’efficacité de l’ensemble de la logistique nordique », souligne-t-il.

Rappelons que le Centre de transit minier nordique est voué à faciliter l’envoi de matériel par avion à destination des projets miniers situés dans le Nord du Québec.

Attirer de nouveaux clients

M. Gervais espère que ce regroupement permettra d’attirer de nouveaux clients. « Définitivement, le but ultime est d’avoir une offre de services tellement attrayante que ça va devenir dans le plan d’affaires de tous ceux qui veulent développer le nord, de passer par Val-d’Or », s’exclame-t-il.

Il a bon espoir que les nouveaux clients contribueront à l’augmentation des retombées économiques à Val-d’Or. « À mesure que l’industrie minière devient de plus en plus effervescente, on a de plus en plus de demandes, se réjouit M. Gervais. Il y aussi au niveau du Plan Nord, au niveau des communautés. Les communautés vont faire le développement du Nord en passant par Val-d’Or. C’est bon pour les commerçants, les centres de formation, à la limite pour nos institutions scolaires à tous les niveaux. »

Le nouveau conseil d’administration sera composé de trois représentants de l’aéroport, deux représentants du CTMN, deux représentants de la Corporation de développement industriel et deux représentants de la Ville de Val-d’Or.

Plus d'articles

Commentaires