Retour

L'Alberta approuve 3 projets dans les sables bitumineux

Le gouvernement de l'Alberta a approuvé trois projets de sables bitumineux qui représentent environ quatre milliards de dollars d'investissements potentiels.

Les projets Blackrod de Blackpearl Ressources, Wildwood de Surmont Energy et Saleski de Husky Energy représentent une production potentielle de 95 000 barils.

Il s'agit des premiers projets à obtenir le feu vert depuis que le gouvernement a établi un plafond de 100 mégatonnes de gaz à effet de serre sur les émissions globales de l'industrie des sables bitumineux.

Ce ne sont pas les premiers projets approuvés par le gouvernement NPD, mais ils sont les premiers dans le cadre du plan d'action de lutte aux changements climatiques, a déclaré l'attaché de presse du ministre de l'Énergie, Brad Hartle.

Ensemble, les projets devraient représenter environ 2,5 mégatonnes d'émissions de gaz à effet de serre, s'ils fonctionnent à leur capacité prévue.

Le gouvernement travaille toujours sur la façon de mettre en œuvre le plafonnement des émissions. Selon lui, cela peut encourager la mise en place d'innovations et de stratégies rentables de réduction des émissions.

Les approbations gouvernementales viennent après plusieurs évaluations environnementales et après des consultations avec les communautés autochtones et non autochtones locales.

« C'est une étape importante qui arrive après plusieurs années de discussions », a mentionné Mark Smith, directeur général de Surmont.

Il rappelle que le processus de mise en candidature a commencé en octobre 2012 et que son entreprise a dû faire face au changement dans la réglementation, à l'organisme de réglementation de l'énergie et au gouvernement.

« Il a fallu beaucoup plus de temps que nous l'avions imaginé », mentionne Mark Smith.

Les entreprises doivent prendre des décisions finales d'investissement sur leurs projets et travailler avec les organismes de réglementation en ce qui concerne les licences et les autorisations spécifiques.

Le dernier projet approuvé par le gouvernement néo-démocrate remonte à octobre 2015, avec Devon Canada.

Plus d'articles

Commentaires