Retour

L'Alberta et Guangdong, en Chine, deviennent des provinces soeurs

La première ministre albertaine, Rachel Notley, a entamé une mission commerciale en Asie, dont la première étape a été la Chine. Elle en a profité pour signer un accord avec la province chinoise du Guangdong, dans le sud du pays, afin de renforcer les liens commerciaux et faciliter les échanges entre les deux autorités.

Première étape du voyage asiatique réussie pour Rachel Notley : l'accord signé à Guangzhou, la capitale du Guangdong, fait de l'Alberta la deuxième province à signer une entente avec cette région, après la Colombie-Britannique.

« Guangdong veut diversifier ses marchés, comme nous souhaitons le faire en Alberta », a rappelé Rachel Notley.

L'objectif du voyage de la délégation albertaine en Asie est aussi d'établir des relations entre les pays asiatiques et la province, afin de pouvoir profiter de leur expertise en technologie par exemple, ou encore de générer des ententes entre les universités.

Sur le plan du de commerce et de l'investissement, les deux provinces vont travailler de concert dans des domaines d'intérêt commun, notamment dans le secteur énergétique, a fait savoir la première ministre.

Guangdong a pour projet de devenir un pilier de la Chine dans l'élaboration de systèmes améliorant la qualité de l'eau et dans la réduction des émissions de carbone.

« Je suis convaincue que l'entente créera des occasions pour les entreprises albertaines d'étendre leurs affaires et d'atteindre un nouveau marché », a déclaré Rachel Notley.

Le Guangdong représente 25 % des importations et des exportations totales de la Chine et environ 20 % des exportations canadiennes vers la Chine vont au Guangdong, faisant de cette région la première destination des exportations canadiennes, selon Rachel Notley.

Rachel Notley se rend ensuite au Japon où elle espère également bâtir des relations commerciales.

Plus d'articles

Commentaires