Retour

L’Alberta pourrait devenir actionnaire du pipeline Trans Mountain

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, affirme que sa province pourrait prendre une participation en capital dans le projet de pipeline Trans Mountain.

Elle a fait cette déclaration en marge d’un déjeuner traditionnel auquel elle prenait part en marge du Stampede de Calgary.

Le gouvernement fédéral a annoncé au printemps son intention d’acheter le pipeline existant, ainsi que son projet d’expansion, pour la somme de 4,5 milliards de dollars.

L’entreprise Kinder Morgan menaçait d’abandonner la construction d’une deuxième canalisation, dont elle estimait le coût à 7,4 milliards de dollars.

Une possibilité évoquée

L’Alberta s’est quant à elle engagée à débloquer 2 milliards de dollars afin d’assurer la construction du pipeline.

Après avoir fait cuire des pancakes, Rachel Notley a affirmé que la province pourrait devenir propriétaire d’une partie du pipeline.

« Je pense qu’il y a une bonne chance que ça arrive, mais je ne peux pas trop m’avancer tant que certaines des grandes décisions n’ont pas été prises », affirme-t-elle.

« Quel que soit le rôle de l’Alberta, nous agirons de manière responsable pour les contribuables, ajoute-t-elle. Le projet d’agrandissement est un projet rentable économiquement pour lequel il y a une forte demande. »

Rachel Notley affirme que les premiers tuyaux sont déjà arrivés dans la zone industrielle d’Acheson, tout près du point de départ du pipeline à Edmonton. Ils ont également été livrés à Edson, à 180 km plus à l’ouest.