Retour

L’Alberta verra la plus grande croissance économique au Canada en 2017

L'Alberta devrait enregistrer la plus forte croissance économique de toutes les provinces en 2017, principalement en raison de sa production pétrolière en pleine expansion. C'est ce qu'indique le Conference Board du Canada dans sa note de conjoncture provinciale de l'hiver 2017.

La province verra ainsi son produit intérieur brut (PIB) progresser de 2,8 %.

« La récente stabilité des prix du pétrole a encouragé l'optimisme voulant que le pire est terminé, jetant les bases d'une modeste reprise progressive des dépenses en capital dans le secteur de l'énergie », soutient le rapport.

L'investissement dans le secteur énergétique augmentera lentement, mais les exportations totales devraient gagner du terrain cette année en raison des fortes avancées de la production pétrolière attribuables à l'exploitation de nouveaux projets dans les sables bitumineux.

À plus long terme, l'approbation conditionnelle par le gouvernement fédéral du projet de remplacement de la canalisation 3 d'Enbridge et du projet de pipeline de Kinder Morgan est aussi de bon augure pour l'Alberta.

« Par contre, nous nous attendons à une allure moins vive l'an prochain, car les prix du pétrole ne devraient pas augmenter beaucoup », explique Marie-Christine Bernard, directrice associée des prévisions provinciales au Conference Board du Canada.

Cela freinera la reprise économique et fera baisser la croissance globale du PIB réel à 1,9 % en 2018, indique le rapport.

Le taux de chômage restera élevé dans la province. Il atteindra 8,5 % en 2017 et 7,7 % en 2018, a affirmé Marie-Christine Bernard.

Cela fera en sorte que les Albertains quitteront la province pour aller travailler ailleurs, les perspectives d'emploi étant meilleures en Colombie-Britannique ou en Ontario, ajoute-t-elle.

Cela va prendre quelque temps avant qu'on voie une croissance économique plus forte en Alberta et c'est pourquoi on voit une augmentation en dessous de 2 % en 2018.

Marie-Christine Bernard, directrice associée des prévisions provinciales au Conference Board du Canada.

Toutefois, la province bénéficiera d'une grande stabilité du marché pétrolier dans la foulée du récent accord de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) afin de réduire la production mondiale de pétrole.

Cette mesure portera le prix du pétrole brut à une moyenne de presque 60 dollars américains le baril, d'ici la fin de 2018.

Reconstruire Fort McMurray

La construction à Fort McMurray, après le feu dévastateur de l'an dernier, mènera à plus de 2500 maisons construites au cours des prochaines années, contribuant ainsi à environ 0,4 point de pourcentage à la croissance prévue de l'Alberta.

C’est donc la reconstruction de Fort McMurray et l'augmentation solide de la production de pétrole qui auront le plus d'importance pour la province.

Mis à part l'Alberta, toutes les provinces devraient connaître une croissance économique positive en 2017, à l'exception de Terre-Neuve-et-Labrador.

Pour ce qui est des chefs de file de l'an dernier, la Colombie-Britannique et l'Ontario, l'expansion économique perdra un peu de son élan en 2017, mais sera quand même relativement bonne.