Retour

L'Alberta veut modifier en profondeur sa production électrique pour attirer des investissements

L'Alberta va modifier en profondeur la façon dont elle permet aux entreprises qui produisent de l'électricité de la facturer à leurs clients. Elle veut ainsi limiter la volatilité des prix et attirer les investissements nécessaires au renouvellement des centrales électriques de la province.

Le gouvernement assure que les Albertains ne verront aucun changement ou presque et que le prix de l'électricité ne sera pas poussé à la hausse.

Actuellement, les Albertains paye toute leur électricité en fonction du prix du marché qui est calculé selon l'offre et la demande. Ce prix fluctue d'heure en heure.

Les investisseurs sont devenus réticents à s'engager sur ce genre de marché, assure la ministre albertaine de l'Énergie Marg McCuaig-Boyd, en se basant sur une analyse menée par l'agence qui supervise la production et la distribution d'électricité dans la province.

Selon les modifications proposées, à partir de 2021, les producteurs d'électricité seront assurés de recevoir un revenu stable qui leur permettra d'amortir leurs investissements dans les centrales.

Les clients devraient voir apparaître sur leur facture une ligne correspondant à ce montant à côté de celle qui reflète leur consommation électrique. Le total de ces deux lignes sur la facture devrait être très proche du montant payé actuellement par les clients pour leur électricité, promet le gouvernement.

Remplacer l'électricité produite grace au charbon

Ces nouvelles règles devraient aider le gouvernement albertain à remplacer les six centrales au charbon qui arrêteront leur production prématurément en 2030 et à augmenter à 30 % la part de l'électricité produite à partir de sources renouvelables dans la province.

La mise en place de ce système devrait prendre trois ans et les premières consultations commenceront en décembre.