Retour

L'arrivée de fromages européens inquiète les petits producteurs de la région

L'importation massive de fromages européens inquiète les petits producteurs de la région.

Les mesures mises en place par Ottawa pour compenser les pertes engendrées par le traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne risquent de leur rapporter peu, selon eux.

Le traité de libre-échange Canada-Europe est entré en vigueur 21 septembre.

Ottawa permet aux fromagers canadiens d’importer eux-mêmes des produits étrangers pour compenser une partie de leurs pertes de revenus.

La Fromagerie Blackburn de l’arrondissement de Jonquière pourrait ainsi vendre 180 kilos de fromage d'ici le 31 décembre, une quantité que son propriétaire, Gilles Blackburn, juge ridicule.

Selon lui, les grandes chaînes d'alimentation reçoivent la moitié du fromage européen.

Chez les producteurs de fromage, les plus grandes entreprises, comme Agropur et Saputo, obtiennent les plus gros quotas.

Pour sa part, la Fromagerie Boivin peut importer 12 000 kilos de fromages européens. Le directeur de l’entreprise, Luc Boivin, ne croit pas réussir à conclure des ententes d’ici la fin du mois de novembre, ce qui signifie qu’il perdra ses quotas.

S’ils le souhaitent, les producteurs québécois peuvent exporter leurs fromages vers l'Europe. Cependant, ils soutiennent que le marché est déjà saturé et que les normes sont encore plus strictes qu’au Canada.

La direction de la Fromagerie Médard de Saint-Gédéon s’est rendue à une grande foire alimentaire en Allemagne la fin de semaine dernière. Rose-Alice Boivin-Côté, une actionnaire de la fromagerie, constate que les distributeurs sont difficiles à convaincre.

« Les contraintes sont tellement grandes que percer pour aller revendre 10 kilos dans une petite boutique là-bas, tant qu’à ça je vais travailler mon marché québécois », fait-elle valoir.

D’après les propriétaires de la Fromagerie Boivin, les producteurs québécois devront se regrouper pour faire face à l’arrivée des fromages européens.

D'après le reportage de Gilles Munger

Plus d'articles

Commentaires