Retour

L'arrivée du Village des Valeurs à Sherbrooke soulève des questions

Le Village des Valeurs ouvrira ses portes jeudi prochain à Sherbrooke et l'arrivée de ce nouveau joueur dans le domaine de la vente de vêtements et de meubles usagés soulève certaines questions chez des organismes locaux.

Tout en soulignant que le Village des Valeurs a le droit de s'installer où il veut et qu'il s'agit d'un libre-marché, le directeur général d'Estrie Aide, Claude Belleau, rappelle toutefois que la mission et le modèle d'affaires ne sont pas les mêmes chez les deux entreprises : Estrie Aide est une entreprise d'économie sociale à but non lucratif tandis que le Village des Valeurs est une entreprise à but lucratif.

Le son de cloche est le même du côté de Récupex, une entreprise d'insertion sociale. Son directeur général admet avoir songé à des stratégies afin d'adapter l'entreprise à la venue du Village des Valeurs, dont celle de miser davantage sur la sensibilisation des gens à la mission et aux valeurs de l'organisme.

« Quand arrivent des événements comme ça, on a le choix de s'accroupir et de se laisser faire ou d'en profiter. C'est une opportunité pour être plus grand et plus fort. Peut-être que les donateurs vont être plus conscients également du don qu'ils vont faire ou de l'achat qu'ils vont faire », mentionne Benoît Fontaine.

Le Village des Valeurs souligne toutefois avoir choisi de s'installer à Sherbrooke en raison la présence de l'organisme Grands frères grandes soeurs, avec qui il travaille en partenariat depuis plusieurs années. Le Village des Valeurs fait l'achat au kilo des dons reçus, et ce, au profit de l'organisme, mais Radio-Canada n'a pas été en mesure d'obtenir le pourcentage des profits remis à Grands frères grandes soeurs.

« Tous les articles qui sont en bon état, on essaie de leur donner une deuxième vie, on les offre sur notre plancher de vente. Sinon, on les envoie au centre de recyclage pour éviter d'envoyer tout ça dans les sites d'enfouissement », explique Maryse Martel, gérante de magasin.

Le magasin sera situé sur la rue Jean-Paul Perrault, dans les anciens locaux de Brico-Max, et créera plus de 60 emplois, dont une quarantaine à temps plein. Au total, le Village des Valeurs compte 22 000 employés au Canada, aux États-Unis et en Australie.