Retour

L'Association des Marocains de Toronto discute affaires

L'Association des Marocains de Toronto a tenu une rencontre ce dimanche dans la Ville Reine. À l'ordre du jour, connaître les possibilités qu'offre la province dans le domaine des affaires.

Une de ces possibilités : des francophones qui souhaitent se lancer en affaires dans la province peuvent, depuis juin 2016, embaucher des travailleurs francophones de l'étranger.

Le gouvernement fédéral a mis en place un permis de travail spécial pouvant permettre à tout immigrant francophone de s’installer dans toutes les provinces hors Québec et d’y séjourner jusqu’à 3 ans, pourvu qu'ils y soient invités par une entreprise garantissant un emploi. Selon les conditions spéciales de ce permis de travail en particulier, « les employeurs qui veulent embaucher les travailleurs qualifiés d’expression française ou bilingues qui ont l’intention de travailler dans une communauté à l’extérieur du Québec pourraient être dispensés d’une étude d’impact sur le marché du travail », peut-on lire sur le site web du gouvernement.

L’événement était organisé dans le cadre de la visite d’une délégation du ministère ontarien des Affaires civiques et de l’Immigration qui se déroulera du 5 au 13 février, en Algérie et au Maroc.

La délégation, conduite par Shafiq Qaadri, l’adjoint à la ministre de l’Immigration, a pour mission de promouvoir « la destination Ontario », selon Faouzi Metouilli, le président de l'Association des Marocains de Toronto.

Plus d'articles

Commentaires