Retour

L'Atlantique attend une entente sur le bois d'oeuvre

Le premier ministre du Canada et le président des États-Unis ont abordé une question importante pour les provinces de l'Atlantique lors de leur rencontre officielle de jeudi.

Justin Trudeau et Barak Obama ont jeté les bases pour la négociation d'une nouvelle entente sur l'exportation de bois d'oeuvre vers les États-Unis. Il s'agit de discussions importantes, puisque le Nouveau-Brunswick exporte le trois quarts de sa production de bois d'oeuvre vers les États Unis.

Jusqu'au mois d'octobre 2015, les entreprises de l'Atlantique n'avaient pas à payer les tarifs imposés aux autres entreprises canadiennes pour exporter leur bois aux États-Unis. Dans la région, les entreprises paient le bois au prix courant.

« C'est à nous comme région et comme province de faire du lobbying avec le gouvernement fédéral pour assurer que notre situation spéciale est connue et bien comprise par le gouvernement pour que cela s'amène dans les négociations », a déclaré le directeur général de Forêt NB, Michel Léger.

Ailleurs au pays, le prix du bois récolté sur les terres de la couronne est plus bas, ce qui a été vigoureusement dénoncé par l'industrie américaine du bois d'oeuvre. L'entente est venue à échéance en octobre 2015 et depuis, c'est en quelque sorte le libre marché qui prévaut pour une période d'un an.

Les entreprises en Atlantique espèrent non seulement qu'une nouvelle entente sera signée sous peu, mais aussi qu'elles n'auront pas à payer les tarifs que doit payer l'industrie ailleurs au pays.

Or, les pressions viennent de toute part, à commencer par l'industrie américaine. Les Américains souhaiteraient des mesures protectionnistes plus fortes, au détriment des producteurs canadiens.

Une entente imminente?

Le premier ministre Trudeau et le président Obama se sont dits sûrs d'en arriver une solution dans ce dossier épineux. M. Trudeau a même affirmé qu'une entente devrait être conclue « dans les semaines ou dans les mois qui viennent ».

Dans une déclaration commune, MM. Trudeau et Obama ont souligné « leur intérêt à l'égard d'une entente à long terme ». Leurs ministres et secrétaires doivent également examiner « intensivement toutes les options » pour « qu'ils déposent, d'ici 100 jours, un rapport concernant les principaux éléments qui permettraient de dénouer cette question ».

Rappelons qu'en 2002, le gouvernement américain a imposé d'importants tarifs douaniers aux exportateurs de bois d'oeuvre, pavant la voie ainsi à un long litige commercial entre les deux nations.

Le département américain du Commerce accusait le gouvernement du Canada de subventionner l'industrie forestière canadienne et que les producteurs forestiers vendaient donc leurs produits à un prix inférieur à la valeur réelle.

Un accord bilatéral a finalement été conclu en 2006 après de longues batailles devant les tribunaux.

D'après le reportage de Michel Corriveau

Plus d'articles

Commentaires