Retour

L'Atlantique pourrait fournir de l’énergie au monde entier

Un parc éolien à grande échelle en eau profonde dans le nord de l'Atlantique pourrait fournir de l'énergie au monde entier, selon une étude. Des chercheurs de la Carnegie Institution for Science à Washington D.C. estiment qu'un projet de ce genre pourrait être possible avec le financement nécessaire.

Un texte de Camille Martel

Bien que plusieurs pays opèrent des éoliennes dans les milieux marins, aucun parc éolien d'échelle commerciale en eau profonde n'existe sur la planète. La raison : les coûts seraient beaucoup trop élevés.

« Actuellement, les turbines en mer sont en eaux peu profondes et à quelques dizaines de kilomètres de la côte », explique le professeur en génie Yves Gagnon de l'Université de Moncton, aussi spécialiste des éoliennes.

En Europe, plusieurs pays ont installé des éoliennes en mer à une trentaine de mètres de profondeur, comme les Pays-Bas par exemple.

L'étude parue le 9 octobre dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS), stipule que l'énergie déployée par les vents marins serait quatre fois plus élevée que celle obtenue sur terre. De plus, l'Atlantique Nord serait l'endroit où le potentiel énergétique serait le plus intéressant.

Advenant une installation suffisamment grande, les vents hivernaux pourraient être assez forts pour alimenter le monde entier, indique l'étude. Toutefois, en été, l'énergie produite serait seulement suffisante pour alimenter un pays, tel que les États-Unis.

Un défi trop coûteux

Selon Yves Gagnon, le projet proposé par les chercheurs est peu réaliste.

Si le projet proposé par l'étude était mis en branle, la puissance serait transportée par des conducteurs électriques, comme pour Mactaquac au Nouveau-Brunswick, à la différence que les câbles seraient sous-marins, donc chers à construire et à entretenir sur le long terme, précise le professeur en génie.

« Une fois rendu à la côte, il faudrait aussi d'importantes infrastructures, c'est-à-dire beaucoup de lignes de transport terrestre, pour apporter la puissance aux utilisateurs », ajoute-t-il.

Malgré tout, l'installation d'éoliennes en mer intéresse plusieurs pays, comme le Japon, qui est présentement en train de développer des turbines éoliennes flottantes puisque ses eaux sont très profondes dû à ses falaises escarpées.

L'étude mentionne que d'autres recherches sont nécessaires. Par exemple, l'impact environnemental qu'aurait un projet aussi imposant est pour le moment méconnu.

Plus d'articles

Commentaires