Retour

L’avenir de 300 travailleurs de Chrysler à Windsor toujours incertain

Près de neuf mois après avoir appris que 300 postes de la division transport de Fiat Chrysler à Windsor, en Ontario, pourraient être supprimés, les travailleurs sont toujours dans l'inconnu.

La compagnie a annoncé en mars qu'elle souhaitait sous-traiter le transport des pièces de ses fournisseurs. Elle avait indiqué que des offres de départ à la retraite seraient faites aux employés admissibles et que les autres pourraient obtenir des postes à l'usine d'assemblage de Windsor.

Mais selon le président de la section locale 444 d'Unifor, James Stewart, aucune décision claire n'a été prise du côté de FCA et le syndicat continue de se battre pour préserver ces emplois.

« À ce stade, ils nous ont informés que notre statut au terminal de l'usine de montage de Windsor ne changeait pas. Nous sommes toujours là et nous allons continuer de nous assurer que notre division du transport fournit un excellent service pour montrer que les travailleurs valent l'investissement et qu'ils devraient rester », a-t-il expliqué.

Une autre réunion doit avoir lieu avant Noël.

Plus d'articles

Commentaires