Retour

L’avenir incertain du navire S.S. Keewatin à Port McNicoll

Le S.S. Keewatin, un paquebot vieux de plus de 100 ans, pourrait devoir quitter son port d'attache l'an prochain. Le propriétaire Skyline Investments doit vendre le navire qui attire chaque année des milliers de visiteurs en Huronie. Des membres de la communauté cherchent à le conserver à Port McNicoll, dans le comté de Tay.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

Construit en 1907, le S.S. Keewatin a longuement navigué sur les Grands Lacs. Après un séjour de plusieurs années au Michigan, il est de retour à Port McNicoll depuis six ans.

Mais dès l’an prochain, les visiteurs pourraient avoir à se déplacer dans une autre ville pour voir l’attraction touristique.

Skyline Investments a proposé à la Ville de Midland d’en faire l’acquisition et lui offrait de couvrir les divers coûts liés à l’entretien et au déplacement du navire.

La municipalité avait jusqu’à lundi pour donner une réponse, mais aucune décision n’a été prise.

Le maire de Midland, Gord Mackay, explique que l’enjeu est de taille parce qu'il faut tenir compte de tous les aspects techniques et que la Ville devrait débourser des millions de dollars pour tous les coûts associés.

Afin de prendre une décision éclairée, la Ville demandait à Skyline Investments de financer une évaluation complète, chose qu’a refusée la compagnie qui offrait déjà un montant d'argent à la municipalité.

Entre temps, quatre grandes villes situées à proximité des Grands Lacs ont manifesté leur intérêt, ainsi que des compagnies privées qui envisagent de laisser le navire à son emplacement actuel.

Le PDG de l’organisme à but non lucratif Friends of Keewatin, Eric Conroy, s’attend à ce qu’une décision soit prise ce printemps. Il a à coeur l’avenir du paquebot et espère qu’il restera dans les environs.

Le Keewatin a grandement contribué à l’histoire marine de la région et représente beaucoup pour les membres de la communauté, explique la directrice générale du musée de la Huronie, Nahanni Born.

Mme Born souligne aussi l’effet important de la présence du Keewatin sur l’industrie touristique.

Chaque année, environ 12 000 personnes visitent le paquebot qui est ouvert au public de mai à octobre.