Retour

L'entreprise Greys Recycling dépose le bilan

Une entreprise de recyclage de papier qui a reçu des millions de dollars de la part de la Ville d'Edmonton a déclaré faillite, en partie à cause de la faiblesse des ventes, selon des documents judiciaires.

En 2009, la Ville a investi 9,4 millions de dollars en terrains, bâtiments et équipements dans Greys Recycling Industries. L'entreprise, dont le siège se trouve au centre de triage des déchets d'Edmonton, a reçu 2 millions de dollars supplémentaires en 2014 pour moderniser ses équipements dans le but d'améliorer son produit. L'intégralité de la somme investie par la Ville devait être remboursée chaque mois sous forme d'un contrat de location. Malgré les investissements, la société n'a pas réussi à relever la tête et a dû déposer le bilan le mois dernier.

Les documents déposés à la Cour du Banc de la Reine d'Edmonton ont énuméré trois facteurs d'insolvabilité : le manque de liquidités en raison des faibles ventes, les pressions de la Ville pour rembourser les sommes prêtées et la mauvaise qualité du produit. La qualité des produits de papier n'était pas jugée satisfaisante par certains clients, détaille les documents.

De son côté, le maire d'Edmonton Don Iveson, qui s'est montré déçu par la situation de l'entreprise, explique que la Ville pourra réutiliser les installations construites pour l'entreprise de papier.

L'entreprise Greys Recycling Industries doit aujourd'hui un total d'un million de dollars à la Ville d'Edmonton.