Retour

L’essence coûte 37 % de plus qu’il y a un an en Alberta

Poussé par une hausse des prix de gros, le prix de l'essence à la pompe en Alberta s'approche dangereusement du sommet atteint en 2013.

La montée des prix à Calgary et à Edmonton a poussé la moyenne nationale à son niveau le plus haut en 5 ans, selon le site GasBuddy.com. Selon l’analyste Dan McTeague, elle était jeudi de 136,0 cents le litre, comparativement à 105,2 cents il y a un an.

En juin 2013, la moyenne nationale avait atteint un sommet historique de 139,1 cents le litre.

À Calgary, l’essence se vendait en moyenne 138,5 cents vendredi matin. C’est 11,6 cents de plus qu’une semaine auparavant et 43,8 cents de plus qu’à la même date l’an dernier. À Edmonton, le prix était de 136,5 cents, 13 cents de plus que la semaine dernière et 47,8 cents de plus qu’à la même date en 2017.

Des manigances de station-service

Dan McTeague pense que la hausse observée cette semaine peut être attribuée à un retard entre la hausse des prix du brut et la hausse du prix à la pompe. Les détaillants ont tous choisi de transférer cette facture aux automobilistes au même moment.

« Les prix vont redescendre, mais c’est vrai que nous nous approchons de sommets jamais égalés », explique Dan McTeague. Certaines stations-service ont d’ailleurs déjà commencé à diminuer leur prix.

Il ajoute qu’à 132,3 cents, la moyenne pour l’Alberta demeure sous le sommet historique atteint en 2008. Le prix moyen a augmenté de 37 % depuis un an.

Plus grandes marges de profit

L’analyste pour GasBuddy.com affirme que la hausse des prix s’explique aussi par une hausse de la marge de profit des raffineries, les prix du brut, la faiblesse du dollar canadien et des taxes sur le carburant plus élevées.

C’est en Colombie-Britannique que l’essence est la plus chère à 144,2 cents le litre en moyenne.