Retour

L'Î.-P.-É. songe à produire de l'énergie renouvelable près du pont de la Confédération

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard songe à transformer l'ancien chantier de construction du pont de la Confédération en parc d'énergie éolienne ou solaire.

Un texte de François Pierre Dufault

La province a lancé un appel d'offres pour la réalisation d’une étude de faisabilité sur la production d’énergie renouvelable sur le site de Borden-Carleton.

« L’ancien chantier de construction est un actif stratégique d’une extrême importance pour la région et pour l’ensemble de la province », affirme le ministre du Développement économique et du Tourisme, Heath MacDonald.

Un premier projet avorté

Le gouvernement insulaire a acheté l'ancien chantier de l'entreprise Strait Crossing, qui exploite le pont qui enjambe le détroit de Northumberland, en 2008. Il a déjà envisagé d'y produire de l'énergie renouvelable, avant d'y renoncer.

« Nous avons décidé qu’il était important d’examiner de nouveau la possibilité de produire de l’énergie renouvelable à cet endroit, compte tenu des derniers progrès technologiques et du fait que la province est depuis devenue un chef de file de la production d’énergie propre », explique Heath MacDonald.

Chantier inutilisé

L'ancien chantier de Borden-Carleton demeure inutilisé depuis l'ouverture du pont de la Confédération, en 1997. La province avait annoncé le nettoyage du site en 2016. Elle a ensuite remis l'opération à plus tard, citant des coûts plus élevés que prévu.

L'Île-du-Prince-Édouard doit adopter une nouvelle stratégie énergétique au cours des prochains mois.

Plus d'articles