Retour

L'île-du-Prince-Édouard mise sur l'énergie verte avec un projet sous-marin

Le projet de transport de l'électricité par câbles sous-marin reliant l'Île-du-Prince-Édouard au Nouveau-Brunswick est finalement opérationnel.

La nouvelle s’inscrit dans les efforts de la province à se tourner vers des technologies plus vertes, tout en améliorant l'accessibilité à celles-ci d’un bout à l’autre de la province.

Ce système de transport sous-marin, qui se déplace de Cape Tormentine, au Nouveau-Brunswick, jusqu’à Borden-Carleton, à l’Île-du-Prince-Édouard, pourra subvenir à près de 75% de la demande en énergie électrique.

« Il est essentiel de fournir une énergie fiable, abordable et de plus en plus renouvelable pour aider notre province à rester concurrentielle au sein du pays et du monde entier » souligne le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan.

Ce nouveau système représente un investissement de 142,5 millions de dollars, une facture partagée entre les gouvernements du Canada et de l’Île-du-Prince-Édouard.

Le projet comprend l’installation de deux câbles sous-marins de 180 mégawatts, reliant l’Île-du-Prince-Édouard au du Nouveau-Brunswick.

Les nouveaux câbles, qui ont remplacé des câbles datant de plusieurs décennies et dont la capacité totale s’élevait à 200 mégawatts, ont officiellement été branchés lors de la cérémonie de mise sous tension qui avait lieu ce matin.

Plus d'articles

Commentaires