Retour

L'impact du feu de Fort McMurray se fait sentir sur les raffineries du pays

La quantité de pétrole canadien reçu au mois de mai par les raffineries du pays est la plus basse quantité mensuelle enregistrée depuis 1973 selon Statistique Canada, un fait directement lié à l'incendie de Fort McMurray.

L'organisme indique que les arrivages de pétrole brut canadien dans les raffineries ont été de 3,2 millions de mètres cubes, en baisse de 31,8 % en mai comparativement à l'an dernier.

Il s'agit du plus bas niveau depuis le mois d'avril 1973.

« En mai, les feux de forêt dans le nord de l'Alberta ont fait diminuer la production de pétrole brut au Canada, laquelle est passée à son plus bas niveau depuis juin 2011 », indique Statistique Canada.

Les deux provinces qui raffinent le plus au pays ont vu la plus grande diminution de leurs arrivages de pétrole. L'Alberta enregistre une diminution de 40,7 % et l'Ontario une baisse de 36,9 % ».

Statistique Canada précise que les importations de brut ont augmenté de 13 % par rapport à l'an dernier, atteignant 3,4 millions de mètres cubes.

Feu de forêt à Fort McMurray

« Les importations représentaient 51,1 % du total des arrivages de pétrole brut dans les raffineries au Canada en mai, comparativement à une moyenne de 32,6 % au cours des 12 mois précédents ».

L'organisme ajoute aussi que les stocks de pétrole brut dans les raffineries se sont chiffrés à 4 millions de mètres cubes en mai, en hausse de 10,3 % par rapport au même mois de l'année précédente.

Plus d'articles

Commentaires