Retour

L'industrie aérienne continue de grandir grâce aux compagnies à bas prix

Les sociétés aériennes ont transporté 3,7 milliards de passagers dans le monde en 2016, selon le bilan publié lundi par l'Organisation l'aviation civile internationale (OACI). Il s'agit d'une hausse de 6,3 % de l'achalandage.

La croissance a été plus marquée en Asie (+8 %), au Moyen-Orient (+11,2 %), en Amérique latine (+6,5 %) ou en Afrique (+5,7 %), tandis que le rythme a été plus lent en Europe (+4,3 %) ou en Amérique du Nord (+3,5 %).

L'agence des Nations unies spécialisée dans le transport aérien estime qu’à ce rythme, le nombre de passagers atteindra les 6,5 milliards d’ici 2030.

Plus de la moitié des touristes dans le monde qui voyagent à l'international chaque année ont été transportés par voie aérienne.

Communiqué de l'OACI

Les transporteurs aériens au rabais (low-cost, en anglais) ont assuré 28 % du trafic aérien de passagers, franchissant pour la première fois la barre du milliard de personnes transportées dans leurs avions.

La croissance du nombre de passagers transportés est au rendez-vous année après année. Elle est de plus de deux fois supérieures à celle de l’économie mondiale.

Le carburant moins cher qu'avant

Ces bonnes nouvelles s'ajoutent à la stabilité des prix du pétrole, qui demeurent assez faibles.

« Pendant des années, le carburant, c'était le premier poste de dépense pour les compagnies aériennes, alors que ce poste-là a glissé au deuxième et même troisième rang même depuis un an », constate Jacques Roy, professeur à l’école des HEC de Montréal.

Les dépenses en carburant représentent aujourd'hui le cinquième du budget des transporteurs aériens, alors qu’elles en monopolisaient le tiers auparavant.

Pour l'ensemble de l'année 2016, l'industrie aérienne devrait avoir engrangé des bénéfices d'exploitation de 60 milliards de dollars en vertu d’une marge bénéficiaire de 8 %. C'est deux milliards de plus qu'en 2015, alors que l'achalandage avait grimpé de 7 %.

Le transport de marchandises a également augmenté de 2,6 % en 2016, une augmentation supérieure à celle de 2015 (1,7 %).

Avec la collaboration de René Saint-Louis

Plus d'articles

Commentaires