Le prix de l'aluminium demeure très instable depuis le début de l'année en raison entre autres de la guerre commerciale qui oppose les États-Unis aux principaux pays producteurs, dont le Canada.

À la bourse des métaux de Londres, le métal gris se transigeait jeudi à 2166 $ américains la tonne, une chute de 450 $ la tonne depuis la mi-avril.

Par ailleurs, l'aluminium est redevenu le premier produit d'exportation du Québec au cours du premier trimestre de 2018, soit avant l'imposition de la surtaxe de 10 % par les États-Unis.

Il devance désormais les avions et pièces d'avions, malgré une baisse de valeur des exportations de plus de 4 % en un an.

Durant la même période, les exportations de bois de construction et de panneaux de bois sont demeurées à peu près stables.

Plus d'articles