Retour

L’industrie du cinéma à Toronto bat un nouveau record : 2 milliards de dollars en 2016

C'est une troisième année record consécutive pour les investissements nationaux et étrangers dans les productions cinématographiques, télévisuelles et numériques à Toronto.

Un texte de Lyne-Françoise Pelletier

L'année 2016 par contre marque la première fois que l'industrie atteint le cap de 2 milliards de dollars.

Voici un bref bilan pour 2016:

Sources du succès

Le maire John Tory attribue le succès de Toronto à plusieurs facteurs, notamment à la main-d’œuvre spécialisée, aux nouveaux studios à la fine pointe de la technologie et à l'infrastructure que la Ville a mis en place pour aider les productions à obtenir des permis et faciliter les tournages dans les quartiers résidentiels. Il ajoute que les crédits d'impôt pour la production télévisuelle et cinématographique qu'accordent les gouvernements provincial et fédéral ont aussi une grande influence envers les succès de Toronto.

L'industrie du cinéma crée 40 000 emplois et représente un investissement de 2 milliards de dollars dans l'économie torontoise

John Tory, maire de Toronto

Les deux missions économiques du maire Tory à Los Angeles pour mousser les avantages de la métropole en matière de production et de postproduction ont aussi porté fruit pour l'industrie et sa main-d’œuvre hautement spécialisée. Et tout porte à croire, bien qu'il soit tôt, que cette année sera toute aussi fructueuse que 2016.

Productions étrangères

Les productions cinématographiques et télévisuelles américaines et internationales continuent à dominer l'industrie torontoise. Les investissements dans ces productions ont augmenté 49% par rapport à 2015. Outre les studios et la main-d’œuvre spécialisée, la faiblesse de la devise canadienne demeure un atout pour ces producteurs qui peuvent compter sur un produit de haute qualité tout en payant moins cher.

Quant à la production locale et canadienne, celle-ci est à la baisse à Toronto pour une deuxième année consécutive.

Secteur émergent

Si l'industrie du cinéma a connu une année record en 2016, c'est principalement grâce aux maisons de production spécialisées en animation et en effets spéciaux. Leur chiffre d'affaires est passé de 144,5 M $ en 2015 à 403M$ en 2016.

Le Service de développement économique et de la culture de Toronto attribue cette hausse à l'esprit de collaboration de l'industrie et au travail effectué autant sur des films tournés à Toronto qu'à l'étranger. Mais aussi au fait que les missions économiques du maire ont contribué à hausser leur visibilité auprès des grandes maisons de productions américaines.