Retour

L'industrie pétrolière se penche sur le boom des voitures électriques à Calgary

Les entreprises pétrolières de Calgary surveillent la croissance de l'industrie automobile électrique, qui pourrait bien changer les perspectives d'avenir du secteur pétrolier et gazier.

C'était l'un des principaux axes discutés lors du Forum sur l'investissement énergétique de l'Institut de recherche ARC Energy à Calgary lundi, où se sont réunis les principaux acteurs de l'industrie.

« Si nous commençons à voir plus de voitures électriques, cela pourrait vraiment changer les perspectives concernant les besoins et la demande en essence. Nous voulons comprendre les différentes perspectives sur cette question », explique Jackie Forest, la directrice de la recherche de l'institut de recherche.

Selon l'experte en matériaux énergétiques qui travaille à l'Université de Waterloo Linda Nazar, les batteries de ces voitures deviennent de plus en plus performantes et leur technologie s'améliore.

« Beaucoup de gens n'auraient pas considéré une voiture électrique il y a trois ou quatre ans, et maintenant, ils s'y intéressent, parce que le choix de voitures s'élargit et que leur durée de vie augmente », indique-t-elle.

Jackie Forest pense qu'il est important que le secteur pétrolier comprenne bien les nouveaux enjeux liés à l'essor de la voiture électrique, ainsi que les besoins des consommateurs.

Seule une voiture vendue sur 100 est électrique, mais les ventes ont augmenté de 60 % d'année en année, selon Jackie Forrest.

Le prix reste toutefois élevé, les premiers prix des modèles de base des voitures électriques Ford et Nissan débutant à 30 000 $, tandis que pour un modèle Tesla 3, il faut compter au minimum 47 000 $.

Plus d'articles

Commentaires