Retour

L'ONE donne raison à Kinder Morgan dans sa dispute avec Burnaby

L'Office national de l'énergie (ONE) permet à l'entreprise Kinder Morgan d'aller de l'avant avec l'expansion de son pipeline Trans Mountain sans avoir à respecter certains règlements municipaux de la Ville de Burnaby, en Colombie-Britannique.

L'ONE a remis sa décision jeudi après avoir entendu les arguments des deux parties lors d'audiences pour décider si l'agence fédérale devrait utiliser ses pouvoirs pour outrepasser l'autorité de Burnaby.

L'entreprise s'est plainte à l'ONE à la fin du mois d'octobre parce qu'elle n'arrivait pas à obtenir les permis dont elle avait besoin et disait que la Ville ralentissait intentionnellement la construction.

Dans un communiqué, l'Office national de l'énergie affirme que les motifs de sa décision seront publiés à une date ultérieure.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, est satisfaite de la décision de l'ONE.

« La décision nous rapproche de la mise en chantier et de nouveaux marchés pour nos ressources énergétiques, ce qui est une bonne chose pour tous les Canadiens », dit-elle par voie de communiqué.

Elle ajoute que son gouvernement continue son travail pour faire valoir le projet Trans Mountain à l'échelle nationale.

Plus d'articles

Commentaires