Retour

L'une des rares plantations de bouleau à papier sur friche agricole a 10 ans

L'Institut de recherche sur les forêts de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue a organisé, mardi matin, la visite d'une plantation de bouleaux à papier de 10 ans, située sur une friche agricole.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

Les résultats de recherche sont prometteurs et pourraient inciter certains producteurs forestiers à faire plus de place au bouleau dans leurs futures plantations.

Le bouleau représente un potentiel commercial important, alors qu'en Abitibi-Témiscamingue, on retrouve principalement des plantations de résineux.

Au Québec, les plantations de bouleaux sont plutôt rares.

Pourtant, le potentiel économique existe bel et bien, selon Philippe Duval, technicien forestier de l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT.

« Présentement, il y a des usines qui offrent un très bon montant pour du bois feuillu de qualité et ça peut devenir très intéressant pour les producteurs forestiers de l'Abitibi-Témiscamingue et pour les usines qui sont présentes dans la région », dit-il.

Philippe Duval ne comprend pas pourquoi cette essence est boudée, alors que plusieurs pays scandinaves ont développé la culture du bouleau en plantation.

« En Finlande, il y a 17 % des plantations qui sont faites avec du bouleau blanc et c'est vendu pour faire du contre-plaqué, du bois d'apparence, des meubles, des parquets, tous ces produits-là », ajoute-il.

La plantation de bouleaux des chercheurs de l'UQAT est située sur les terres d'André Ouellet, qui est propriétaire de bois privé.

Après 10 ans, il ne regrette pas d'avoir fait le choix de diversifier ses plantations.

« Aujourd'hui, on a des industriels dans le deux par quatre, mais développer l'industrie dans le bois noble, je pense qu'il y a un potentiel », avance André Ouellet.

Au cours des prochaines années, les chercheurs de l'UQAT souhaitent réaliser des croisements avec les bouleaux les plus performants afin de développer une variété de bouleaux adaptés au climat de la région.

Plus d'articles