Retour

L'UPA en Abitibi-Témiscamingue souhaite la démission du ministre Pierre Paradis

Le représentant de l'Union des producteurs agricoles (UPA) en Abitibi-Témiscamingue se dit déçu de l'attitude du ministre Pierre Paradis lors du congrès de l'UPA à Québec. Sylvain Vachon reproche au ministre de l'Agriculture de ne pas prendre au sérieux les affirmations du syndicat dans le dossier du remboursement des taxes agricoles.

L'UPA en Abitibi-Témiscamingue soutient que la majorité de ses membres devra payer des milliers de dollars supplémentaires annuellement, en raison des modifications aux programmes de crédit de taxes foncières agricoles. Le ministre estime que seulement 300 agriculteurs seront touchés par une hausse de 113 $ par année.

L’organisation syndicale a réitéré sa volonté de voir le ministre Paradis démissionner de ses fonctions. Sylvain Vachon indique qu'il veut un ministre avec qui le syndicat peut travailler, afin de faire avancer l'agriculture du Québec.« Au lieu d’être dans la complaisance et la négation, et de faire semblant qu’il n’y a aucun problème, que tout est beau et que les réformes qu’il met en place sont pour le mieux, quand on a une attitude comme celle-là, moi, c’est à ce niveau-là que je me dit que je me fous de la personne qui est là, estime Sylvain Vachon. Ce que je veux c’est qu’on soit capable de travailler avec elle. »

En avril dernier, le syndicat avait demandé le départ de Pierre Paradis, parce qu'il lui reprochait entre autres d'avoir financé des opposants au syndicat à même son budget discrétionnaire.

Le cabinet du ministre n’a pas pas donné suite à nos demandes d’entrevue.

Plus d'articles

Commentaires