Retour

L'UQTR présente à son personnel le portrait du réinvestissement de Québec

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a présenté à son personnel les sommes du réinvestissement dans l'université annoncées par Québec mercredi.

Les montants sont plus importants que ce que l'institution attendait.

En 2018-2019, la nouvelle politique prévoit plus de 6,9 millions de dollars en réinvestissement pour l'UQTR, auxquels s'ajoute une prime à la signature de la nouvelle politique de 1,5 million de dollars. Au total, cela représente 8,4 millions de dollars, soit 1 million de plus que les estimations de l'UQTR.

La direction estime que ce montant permettra d'éviter les compressions de personnel.

Le recteur, Daniel McMahon, affirme toutefois qu'il n'y aura pas de gains potentiels dans la négociation avec les professeurs.

« Ce qu'il faut savoir c'est que le budget qu'on a adopté au mois d'avril, il était déjà déficitaire de 8,9 millions de dollars, donc, qu'on reçoive un million de plus, ça nous laisse toujours avec un déficit pour la prochaine année de 7,9 millions de dollars », soutient le recteur.

Rappelons que l'UQTR sort grande gagnante de la nouvelle politique de financement des universités avec un réinvestissement récurrent à terme en 2022 de plus de 18 millions de dollars, soit une augmentation de 15,8 %. Le financement de base passera ainsi de 114,2 millions de dollars à 132,4 millions de dollars.

Le ministère de l’Enseignement supérieur offre aussi de prolonger de trois ans l’étalement du plan de redressement, ce qui donnera à l'Université huit ans, au lieu de cinq ans, pour rétablir l'équilibre budgétaire. L'administration de l'Université, elle, se donne trois ans pour revenir à l'équilibre budgétaire.