Retour

La Brasserie Nonsuch sort vainqueur de la Fosse aux lions 2017

Initiative du Franco-Manitobain Matthew Sabourin, la Brasserie Nonsuch a su séduire le panel de juges du concours d'entrepreneuriat de la Fosse aux lions, mercredi, remportant un prix de 15 000 $, des espaces de publicité gratuits, ainsi qu'un mentorat du Conseil de développement économique du Manitoba (CDEM).

« Je suis complètement surpris. Les autres participants, à mon avis, avaient des entreprises incroyables aussi », s’étonne Matthew Sabourin.

La Brasserie Nonsuch fabriquera ses propres bières de style belge à haute teneur en alcool et les vendra en bouteille aux magasins Liquor Mart et en fût dans divers pubs et restaurants de la région.

L'entreprise offrira également des visites bilingues ainsi que des formations de dégustation de bière.

La genèse de la Brasserie Nonsuch remonte à septembre 2015, lorsque les quatre fondateurs – Matthew Sabourin, Ben Myers, Mark Borowski et Ty Johnston – ont commencé le développement de leurs propres recettes de bière de style européen, se servant de l’installation existante de la brasserie Barn Hammer.

Le quatuor mise sur les ingrédients locaux, dont le miel et le houblon, même si le président de Nonsuch, Matthew Sabourin, avoue qu’ils doivent souvent chercher ailleurs afin d’assurer la qualité et les standards des bières belges.

La corporation est toujours en train de dénicher son propre local dans le quartier de la Bourse, au centre-ville de Winnipeg, et M. Sabourin croit que cela devrait se concrétiser d’ici deux mois.

La grande ouverture du salon de dégustation est prévue pour le temps des Fêtes 2017.

Une compétition « féroce »

Les trois autres entreprises participantes – les écosystèmes aquatiques Jameson Saltwater Ecosystems, l'entreprise de réparation de pare-brise Glass Lab ainsi que celle de robotique Ukkö Robotics – ont toutes été récompensées d'un chèque de 750 $ et d'un mentorat du CDEM pour leurs efforts.

« C’était un choix très difficile. C’était quatre bonnes entreprises. La concurrence était féroce ce soir, et on a délibéré avec des critères très précis. Alors, en passant chacun des critères, on est arrivés à une décision, mais elle ne fut pas facile », souligne la juge Joanne Therrien, propriétaire de l’imprimerie Éditions des Plaines.

« La qualité des entreprises qui se sont présentées ce soir, sur scène, ça augure bien pour l’avenir du Manitoba français et du Manitoba en général », conclut Mme Therrien.

Plus d'articles

Commentaires