Retour

La capacité du poste Bégin, à Baie-Comeau, évaluée pour la production de cryptomonnaies

La Ville de Baie-Comeau attend les résultats d'analyses d'Hydro-Québec pour savoir si le poste électrique Bégin peut répondre aux besoins d'un projet relié à la chaîne de bloc pour la production de cryptomonnaies.

Ce type de projet nécessite de nombreux ordinateurs qui ont besoin de grandes quantités d'énergie pour résoudre des équations complexes.

L'entrepreneur souhaite s'établir dans un local de la rue William Dobell et devrait disposer d'une puissance de 15 mégawatts pour couvrir ses besoins en énergie, d'après le directeur général de Baie-Comeau, François Corriveau.

« Présentement, Hydro-Québec est en train de faire l'analyse de la capacité du réseau pour le poste Bégin. Cette analyse-là, ils nous ont confirmé qu'on allait avoir des réponses cette semaine. Aussitôt qu'on va avoir ça, on va être capable de confirmer avec l'entrepreneur qui veut s'établir au 8 William Dobell qu'on peut lui offrir son service sans problème. »

Selon le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, le projet de la rue William Dobell a la capacité de générer des revenus supplémentaires d'au moins un million de dollars à la Ville.

Le maire croit que les réserves sur les projets reliés aux chaînes de blocs récemment exprimées par le ministre responsable d'Hydro-Québec, Pierre Moreau, nuisent au développement économique de Baie-Comeau.

« Cela a tout arrêté, tout bloqué partout y compris à Hydro-Québec », se désole Yves Montigny.

« On voit qu'on a une opportunité d'affaire avec le 8 William Dobell, poursuit Yves Montigny. Ne nous mettez pas des bâtons dans les roues. Laissez-nous aller chercher les sous dont on a besoin pour boucler notre budget 2019. »

L'administration de la Ville de Baie-Comeau prévoit que ses finances auront un manque à gagner de deux millions de dollars en 2019.