La « ressourcerie » de Matane, la Co.Mode verte, ferme ses portes.

Un texte de Jean-François Deschênes

Une note collée sur la porte principale explique la décision. « Notre situation financière étant ce qu’elle est, nous ne pouvons répondre aux exigences de nos créanciers. »

Le gérant Mathieu Crête-Drouin a répondu quant à lui par message électronique que l’organisation est à « finaliser les derniers détails de la fermeture, un communiqué devrait sortir sous peu. »

Le président du conseil d’administration, André Marcil, se dit surpris d’apprendre que cette affiche a été posée devant le commerce. Il dit que la décision a été prise en conseil d’administration, mais qu’aucune date n’avait été précisée se rappelle-t-il. Il ne veut pas non plus expliquer pour l'instant la décision. M. Marcil réserve ses commentaires pour plus tard.

L’entreprise d’économie sociale fait face à de sérieux problèmes financiers depuis quelques temps.

Cette note révèle donc que la direction n’a pas réussi à s’entendre avec ses créanciers avec qui elle négociait pour éviter la fermeture.

Parmi eux, il y avait la Caisse d’économie solidaire Desjardins qui menaçait récemment de saisir les installations pour rembourser la créance hypothécaire d’un peu plus de 100 000 $ en juillet dernier.

Aussi, le conseil d’administration a déposé une plainte à la Sûreté du Québec en 2016 pour de possibles malversations financières. D’après les administrateurs, il y aurait eu de graves négligences administratives et potentiellement de la fraude durant près de deux ans, soit d’août 2014 à avril 2016.

La coopérative qui a vu le jour il y a une dizaine d'années voulait s’imposer comme référence en matière de récupération dans la MRC de la Matanie.

Installée au centre-ville de Matane, la ressourcerie vendait, entre autres, des objets et des meubles usagers, souvent remis à neuf pour une deuxième vie. Elle recyclait aussi des électroménagers.

D’autres informations à venir.