Retour

La convention collective des policiers de Montréal adoptée à 95 %

Les membres de la Fraternité des policiers et policières de Montréal a voté presque à l'unanimité, jeudi soir, en faveur de l'adoption de leur nouvelle convention collective.

Dans un courriel transmis jeudi soir, Mario Lanoie, vice-président, recherche et communications du regroupement syndical des policiers de Montréal, a précisé que l'entente de principe convenue entre le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et les syndiqués avait reçu l'aval de 95,3 % de ces derniers.

Toujours selon ce courriel, un peu plus de 3500 membres du syndicat se sont prévalus de leur droit de vote, ce qui représente un taux de participation avoisinant les 80 %.

Alors que le processus de vote, d'une durée de trois jours, était déjà enclenché, Radio-Canada a appris que les 4600 policiers de Montréal recevront une augmentation de salaire de plus de 20 % sur sept ans.

Cette hausse s'appliquera rétroactivement à partir de 2015.

Par ailleurs, la cotisation au régime de retraite des policiers passera graduellement de 7 %, en date du 1er janvier dernier, à 13,75 % le 1er janvier 2020. La cotisation de la Ville sera ramenée au même niveau.

À compter du 1er janvier 2020, le coût du régime de retraite sera donc réparti à parts égales, comme le requiert la loi 15 adoptée par le gouvernement Couillard.

Fin des suspensions sans solde

Radio-Canada a également appris que les policiers ne seront plus suspendus sans solde s'ils font l'objet d'une enquête. Les seules exceptions concernent les cas où un policier serait emprisonné relativement à une accusation au criminel dans le cadre de ses fonctions, ou serait accusé au criminel en dehors du cadre de ses fonctions.

Plus d'articles

Commentaires