Retour

La coopérative néo-écossaise Scotsburn sera vendue au gérant laitier québécois Agropur

La coopérative néo-écossaise Scotsburn a conclu une entente pour vendre ses actifs au géant laitier québécois Agropur, a-t-elle fait savoir dans un communiqué envoyé mercredi après-midi.

Le siège social de Scotsburn est situé à Truro en Nouvelle-Écosse. Le producteur de crème glacée et d'autres produits laitiers emploie près de 260 employés syndiqués dans les Maritimes et au Québec, indique le communiqué. La coopérative Agropur respectera leur convention collective.

« Le marché des produits laitiers congelés est de plus en plus difficile », a dit le président de Scotsburn, Jeff Burrows. « Une grosse coopérative nationale comme Agropur aidera à assurer la durabilité des actifs », a-t-il ajouté.

Scotburn n'a pas mentionné le montant de la transaction.

En 2015, les ventes d'Agropur provenant de ses 38 sites de fabrication en Amérique du Nord se chiffraient à 5,9 milliards de dollars, selon les informations publiées sur son site web. Une porte-parole de la coopérative a décliné notre demande d'entrevue mercredi.

Le conseil d'administration de Scotsburn a voté à l'unanimité en faveur de la vente de la totalité de ses usines. Les actionnaires seront appelés à voter dans les prochaines semaines pour approuver la transaction. Le Bureau de la concurrence du Canada doit également donner son aval.

Le président du conseil d'administration, Robbie MacGregor, assure que les emplois locaux et la production seront protégés par la transaction.

La compagnie paiera ses créanciers lorsque la transaction sera finalisée, mentionne-t-elle dans le communiqué.

Scotsburn a vu le jour il y a 116 ans sous la forme d'une crèmerie dans le village du même nom, dans le comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse.

Plus d'articles

Commentaires