Retour

La cote de crédit de l'Alberta de nouveau à risque

L'Alberta risque une nouvelle fois de se faire mal voir par une agence de notation si elle ne fait rien pour contrôler ses dépenses, selon celle-ci.

L'agence DBRS avertit que la province est à risque de voir sa cote de crédit baisser au cours de l'année prochaine « en l'absence d'efforts soutenus pour répondre au déficit budgétaire et à la dette qui grimpe progressivement ».

Le gouvernement albertain prévoyait dans sa dernière mise à jour que la croissance économique serait plus importante que prévu, mais que le déficit anticipé resterait le même, à 10,5 milliards de dollars. La dette doit cependant atteindre 43,3 milliards au lieu des 45,1 prévus plus tôt.

En juillet, DBRS avait changé ses prévisions à long terme pour l'Alberta, passant de stables à négatives, tout en maintenant sa cote à « AA (élevé) ». L'agence S&P Global avait toutefois déclassé la cote de la province de AA à A+, en mai.

Plus d'articles

Commentaires