La Confédération des syndicats nationaux (CSN) lance une offensive pour tenter de syndiquer les travailleurs des usines de transformation et des bateaux de pêche. Selon l'organisation, la syndicalisation des travailleurs dans ce secteur est encore taboue.

Serge Saint-Pierre, le vice-président du Conseil central de la CSN de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine affirme qu’un climat de peur est instauré par les employeurs, de sorte que les travailleurs redoutent les représailles s’ils choisissent de se syndiquer.

Pour l'instant, quatre usines sur 20, soit moins de 20 % des travailleurs sont syndiqués, selon la CSN.

Plus d'articles