Retour

La CSR du Restigouche ne déménagera pas ses opérations

La ville de Dalhousie avait proposé de relocaliser les bureaux de la Commission des services régionaux ainsi que de la station de transfert des déchets solides de Campbellton à Dalhousie en mars dernier. La CSR du Restigouche a refusé cette offre mardi soir.

Le CSR Restigouche a fait appel à la firme MSC Consultants afin de faire une analyse préliminaire des coûts qui seraient engendrés par ce déménagement. C’est suite aux résultats de cette analyse que l’organisme a décidé de refuser cette offre pourtant alléchante, puisque la ville de Dalhousie était prête à léguer gratuitement un grand terrain ainsi que quatre bâtiments.

Un déménagement de deux millions de dollars

« C’était un site vraiment intéressant [mais] c’est une question de coûts, explique Denis Savoie, maire d'Eel River Crossing et nouveau président de la CSR Restigouche. Le déménagement au site de Dalhousie nous aurait engendré des coûts qu’on n’avait pas prévus. »

L’analyse indique que le coût préliminaire pour le déménagement des opérations est de deux millions de dollars, alors qu’il coûterait environ 534 000 dollars pour rénover le bâtiment existant. Et d’autres frais se seraient ajoutés suite au déménagement, selon Denis Savoie.

« Parce qu’on changeait le site d’endroit, au niveau du transport des déchets, ça engendrait d’autres coûts pour les municipalités. »

Le maire de Dalhousie comprend, mais s'inquiète pour sa ville

« Je ne suis pas déçu, lance Normand Pelletier, maire de Dalhousie. On a fait une bonne offre, on pensait que ce serait possible, mais quand tu regardes l’étude, les coûts auraient été un peu haut. »

Il respecte et comprend la décision de la CSRRestigouche. Il demeure toutefois préoccupé par la situation démographique et économique de sa ville. La ville de Dalhousie tentera donc de trouver un autre organisme qui voudra s’installer sur ce site.

Avec les informations de Serge Bouchard