Le Nouveau-Brunswick connaît depuis 2011 la plus forte augmentation au Canada de la superficie totale de terres servant à la culture de fruits, de petits fruits et de noix, en grande partie grâce à la culture du bleuet.

Selon les récentes données de Statistique Canada sur les exploitations agricoles, la superficie totale des terres servant à ces cultures dans la province a augmenté de 52,4 % depuis 2011. Elle s’élevait à 45 480 acres en 2016.

Le bleuet, qui est cultivé sur 95,4 % des terres consacrées aux fruits, petits fruits et noix, occupe le premier rang devant la canneberge et la pomme.

De plus, les revenus bruts des fermes de fruits et de noix dans la province ont augmenté de 38,9 % depuis 2011. C’est la hausse la plus prononcée en Canada pour ce type d’exploitation agricole, précise Statistique Canada.

Moins de fermes au Nouveau-Brunswick, mais plus de grandes fermes

Selon le recensement de l’agriculture, la province comptait 2255 fermes en 2016. Il s’agit d’une baisse de 13,6 % comparativement 2011. C’est le deuxième recul en importance au Canada.

La superficie totale des terres gérées par les fermiers au Nouveau-Brunswick a diminué de 10,9 % comparativement à 2011. C’est la baisse la plus prononcée au Canada. La superficie des terres cultivées a quant à elle légèrement diminué de 1,9 %.

Entre-temps, la taille moyenne des fermes a augmenté. Elle est passée de 359 acres en 2011 à 370 acres en 2016.

Plus d'articles

Commentaires