Retour

La démolition des tours de l'ancienne usine Smurfit-Stone est entreprise à Bathurst au N.-B.

La démolition des tours de ciment de l'ancienne papetière Smurfit-Stone a commencé lundi à Bathurst du Nouveau-Brunswick.

Une grue avec une boule de démolition a entrepris de démolir une des six tours, vestiges de l'ancienne usine qui a cessé ses opérations en 2005.

Le site a été acheté par l'homme d'affaires Raymond Robichaud plus tôt cette année, avec un engagement ferme de nettoyer la propriété. « Nous allons d'abord démolir la portion supérieure des tours avant de nous attaquer au bas. Il faut vérifier si la boule de deux tonnes (5000 lb) arrivera à bout du travail. Sinon, il faudra amener d'autres équipements avec une boule plus lourde », a précisé M. Robichaud.

Pour le moment, une seule tour sera démolie. Le travail s'est révélé plus compliqué qu'on l'avait imaginé au départ, précise Raymond Robichaud, qui avait d'abord prévu que le nettoyage serait achevé durant l'été. Les travaux de démolition pourraient se poursuivre au printemps prochain.

Le nouveau propriétaire veut construire un immeuble à condos, un mini-centre commercial et un terrain de camping sur le site de l'ancienne papetière.

Des spectateurs assistent aux travaux

Les travaux de démolition ont été suivis avec attention lundi par de nombreux curieux garés dans leurs véhicules le long de la rue Main à Bathurst. Certains ont pris des photos.

Une équipe venue de Fredericton a tourné des images en vue d'un documentaire sur la nouvelle vocation du site. « Je crois qu'il est important pour les gens de se souvenir de l'existence de cette usine et de son importance pour bien des gens à Bathurst », a commenté l'assistant au tournage, Kyle Arseneau.

Le site enfin nettoyé

Un premier projet de développement du site s'était soldé par un échec. Bathurst Redevelopment, une filiale d'une entreprise américaine Green Investment Group, avait acheté l'ancien site de la cartonnerie en 2010. L'entreprise avait promis un nettoyage complet du site, mais elle s'était contentée de récupérer les métaux et l'équipement sur les lieux.

Bathurst Redevelopment a été trouvée coupable d'avoir enfreint la loi sur l'assainissement de l'environnement plus tôt cette année dans cette affaire.

Avec les informations de Bridget Yard

Plus d'articles

Commentaires