Retour

La direction de Résolu évoque la fermeture de l’usine de Baie-Comeau

De passage à Baie-Comeau mercredi pour l'assemblée générale annuelle de Produits forestiers Résolu, le président et chef de la direction de l'entreprise a clairement évoqué la possibilité de fermer l'usine de papier de Baie-Comeau dans les prochains mois, si elle ne devient pas plus rentable.

Richard Garneau affirme qu'il s'agit de l'usine dont les coûts de production sont les plus élevés parmi toutes les papeteries que la compagnie possède.

Richard Garneau n'a pas mis de gants blancs à Baie-Comeau. À l'écouter, il semble que l'usine de papier journal soit presque arrivée au bout d'un cul-de-sac.

Richard Garneau souhaite être transparent. « On le partage puis là s'il y a des actions concrètes à prendre, elles vont être prises », souligne-t-il.

Entretien des installations

Le chef de la direction parle de productivité, mais des employés présents à l'assemblée publique de l'entreprise se sont plaints du mauvais entretien des équipements.

Richard Garneau réfute cette allégation: « On a des taux d'efficacité dans les 90 %. Ils ont les mêmes problèmes [dans nos autres usines], l'équipement est vieux aussi. Il y a des bearings qui font défaut, mais ils les réparent avant que ça brise. Et ça, les employés voient ça. »

Questionné à savoir s'il mettait la table pour la fermeture de l'usine, Richard Garneau renvoie la balle aux travailleurs et à la population en général.

« Non, je mets la table pour que quelqu'un trouve les solutions puis ça, ce sont tous les employés et les communautés, souligne-t-il. Je mets tout ça sur la table, parce que je veux que ce soit bien compris par toutes les parties prenantes. Non, je ne l'ai pas la solution. Je ne travaille pas dans l'usine, je ne travaille pas dans la scierie, mais je vois les résultats. »

L'usine de papier journal de Baie-Comeau compte environ 230 employés à l'heure actuelle.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais

Plus d'articles

Commentaires