Retour

La Fédération autonome de l'enseignement suspend ses négociations avec Québec

La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) suspend les négociations avec le comité patronal des commissions scolaires francophones. Plus de 1700 enseignants de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs, dans la région Granby, sont membres de la FAE.

Le syndicat estime que Québec n'a présenté aucun scénario de règlement qui améliore les conditions de travail des enseignants et les conditions d'apprentissage des élèves après 64 rondes de négociations.

« Depuis qu'il a déposé ses propositions, le 16 décembre dernier, le gouvernement ne s'inscrit toujours pas dans une logique de négociation qui permettrait de régler les problèmes criants dans les écoles publiques. Devant une telle attitude, la FAE n'a d'autre choix que de suspendre les travaux à la table de négociation sectorielle et d'exiger du gouvernement qu'il adopte une autre avenue afin d'en arriver à un règlement satisfaisant de part et d'autre », a souligné le président, Sylvain Mallette.

Les enseignants de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs ont tenu plusieurs journées de grève au cours des dernières semaines pour faire avancer les négociations dans le cadre du renouvellement de la convention collective.

La FAE dénonce les offres sur la table, qui augmenteraient le nombre d'élèves par groupe. Elle déplore également le gel de salaire des enseignants pendant deux ans et les coupes dans le régime de retraite. 

Plus d'articles

Commentaires