Retour

La Force policière de Saint-Jean projette un déficit de 100 000 $

La Force policière de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick projetait un surplus allant entre 50 000 et 150 000 $, mais une erreur administrative ferait plutôt en sorte que l'année se terminera avec un déficit entre 50 000 et 100 000 $.

Marven Corscadden, le directeur des ressources humaines et des finances de la force policière affirme qu’il s’agit d’un « oubli » par le département de la flotte de véhicules de la ville et qu’il « ne s’agit pas d’un vrai déficit ».

Selon lui, il ne s’agirait pas d’une réelle perte d’argent, mais bien d’une allocation entre deux départements.

Le département de la flotte de véhicule de la ville de Saint-Jean a changé son modèle budgétaire cette année, explique M. Corscadden. Il a divisé son budget de 1,4 million $ entre tous les autres départements pour qu’ils gèrent eux-mêmes leur flotte.

Lors de la division du budget, on aurait oublié d’allouer 190 000 $ à la force policière. Il croit que l’oubli vient du fait que la force policière serait dirigée par différentes agences et commissions plutôt que par des départements.

Marven Corscadden tenait à rassurer le conseil d’administration sur les raisons derrière ce déficit prévu pour l’année en cours. « Si on avait eu cette allocation de 190 000 $, le portrait financier de la force policière aurait été complètement différent. »

L’espoir n’est pas perdu de redresser la barre avant la fin de l’exercice financier 2017. « On évalue toutes les possibilités pour ramener l’équilibre budgétaire. »

Ces options comptent des réductions de coûts ou des économies d’échelles grâce à des opérations en collaboration avec d’autres forces ou départements.

Plus d'articles

Commentaires