Retour

La hausse de taxes à Havre-Saint-Pierre sème la grogne

À Havre-Saint-Pierre, des citoyens ont manifesté en grand nombre lundi soir leur désaccord quant à la hausse de la taxe foncière de 19 % prévue par la municipalité

Le conseil municipal a défendu devant plus de 400 personnes son dernier budget, lors d'une séance publique d'information.

De nombreux citoyens ont dit être déçus de cet exercice financier qui, selon eux, fragilise l'économie incertaine de la Minganie.

« Je reste déçu du travail qui a été fait par mes conseillers », a clamé le citoyen Jonathan Blais, qui espère que le conseil municipal travaillera d'arrache-pied pour rétablir la situation. De son côté, un ancien maire de Havre-Saint-Pierre, Réal Jomphe estime que le conseil municipal a mal fait son travail.

Certains citoyens estiment que la construction d’une piscine et d’un nouveau garage municipal ainsi que d’une nouvelle caserne de pompiers ont représenté des dépenses trop importantes pour la municipalité.

Une pétition exigeant une vérification complète des états financiers de la municipalité a été déposée au conseil municipal. Initié par le citoyen Sarto Petitpas, la pétition compte près de 900 signatures.

De son côté, le maire de Havre-Saint-Pierre, Berchmans Boudreau réplique que la hausse des dépenses n’était que de 2,6 %. Selon lui, cette importante hausse de taxes permet simplement d’effectuer un réajustement des revenus de la municipalité après des années de gel.

Berchmans Boudreau ajoute que le conseil municipal révisera les données du budget, sans toutefois s'avancer sur le montant de la révision des taxes.

Il est toutefois d’avis qu'il est nécessaire que le gel des taxes, qui dure depuis cinq ans, s'arrête cette année.

Berchmans Boudreau indique avoir appris une leçon de cette importante hausse des taxes. Selon lui, le conseil municipal devra maintenant s’assurer que les taxes soient augmentées chaque année.

Avec les informations de Jean-Louis Bordeleau