Retour

La hausse des tarifs douaniers américains inquiète la métallurgie en Saskatchewan

L'annonce des États-Unis d'augmenter de 25 % les taxes douanières sur l'acier pourrait nuire à la métallurgie de la Saskatchewan, s'inquiète le dirigeant syndical d'Evraz, une aciérie parmi les plus grands employeurs de l'ouest du Canada.

Le président du Syndicat des métallos unis affirme que la décision de Donald Trump cause beaucoup d'inquiétudes aux métallurgistes d’Evraz. Mike Day refuse l’inaction face à cette décision et appuie la réponse musclée d'Ottawa, qui a décidé en retour de surtaxer certains produits emblématiques des États-Unis.

D’après le gouvernement fédéral, ces augmentations de taxes à l’importation accompagnées d’autres mesures similaires visant à restreindre le commerce pourraient atteindre 16,6 milliards de dollars.

Le premier ministre défendra la métallurgie locale

Scott Moe compte se rendre à Washington la semaine prochaine pour plaider en faveur de tarifs d'importation plus bas auprès de représentants du Congrès américain.

Le premier ministre de la Saskatchewan veut toutefois s’assurer que la décision d’Ottawa ne nuira pas à d’autres secteurs économiques de la province.

L'opposition ne se prononce pas

Bien qu'il soit lui aussi convaincu que les tarifs imposés par Washington sont de mauvais augure pour la métallurgie en Saskatchewan, Erin Weir, ne se positionne pas concernant la riposte d'Ottawa.

Pour ce député néo-démocrate, les États-Unis visent la mauvaise cible en taxant l'acier canadien. Il affirme cela favorise l'importation d'acier asiatique de moins bonne qualité.

Plus d'articles