Retour

La mairesse peu enthousiaste face au projet des Malécites d'acquérir le port de Cacouna

La mairesse de Cacouna, Ghislaine Daris, ne montre pas beaucoup d'enthousiasme à l'idée que la Première Nation Malécite de Viger se porte acquéreur du port de Gros-Cacouna.

Interrogée sur le sujet, Mme Daris a expliqué que son premier choix serait plutôt que le gouvernement du Québec devienne propriétaire de ces installations.

C'est la première fois que la mairesse commente le dossier. La semaine dernière, le Grand chef de la Première Nation Malécite de Viger, Jacques Tremblay, a confirmé avoir manifesté au gouvernement fédéral, il y a près d'un an, l'intérêt de sa communauté d'acquérir le port de Gros-Cacouna.

Depuis, le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour, et le député fédéral de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, ont salué l'initiative.

Pour sa part, la mairesse Daris se dit prête à travailler avec les Malécites s'ils conduisent leur projet à terme. Toutefois, elle dit surtout espérer que les négociations en cours entre Québec et Ottawa permettront au gouvernement québécois de devenir propriétaire du port de Gros-Cacouna. Elle affirme d'ailleurs percevoir que Québec a « vraiment un intérêt pour l'acquisition du port ».

Ces discussions Ottawa-Québec doivent se conclure au plus tard à la mi-juin. Si ces négociations échouent, la mairesse Daris n'écarte pas la possibilité que la municipalité présente elle-même une proposition pour acquérir le port.

Le port de Gros-Cacouna est l'un des 25 dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie-Les Îles et de la Côte-Nord dont le gouvernement fédéral veut se départir. Le processus de cession a été lancé par le gouvernement conservateur et a été repris par celui que dirige Justin Trudeau.

Québec devait soumettre à Ottawa au plus tard le 7 avril dernier la liste des ports qu'il souhaite acquérir. Comme il n'était pas prêt à agir, les parties ont fixé une nouvelle échéance, soit le 16 juin prochain.

Plus d'articles

Commentaires