Retour

La microbrasserie Le trou du diable vendue à Molson Coors

La compagnie de bières de spécialités Six Pints, une division du géant Molson Coors Canada, achète la microbrasserie de Shawinigan Le trou du diable.

La transaction comprend l’usine Wabasso, située rue de la Station, à Shawinigan, et la marque de commerce du Trou du diable. Elle exclut cependant le Broue Pub, rue Willow, à Shawinigan.

Les activités brassicoles de la microbrasserie vont se poursuivre de façon autonome. Pour le moment, la vente et la distribution des produits auprès des détaillants qui font affaire avec Le trou du diable continueront d’être traitées à l’interne par son équipe. Même son de cloche chez les fournisseurs de l’entreprise ainsi que les partenariats sportifs, culturels, sociaux et communautaires, qui sont maintenus.

Les dirigeants et les employés restent en place

Les dirigeants et fondateurs resteront en poste tout comme les employés au service de la microbrasserie et les employés de la Shop du Trou du diable, située au 1250, avenue de la Station, à Shawinigan.

L’annonce de ce partenariat est une première étape qui sera suivie par l’élaboration d’un plan d’intégration. Les avenues possibles en fait de ventes, de distribution et de partenariats dans le cadre d’événements seront explorées durant ce processus.

« Avec les microbrasseurs Creemore Springs, Granville Island Brewing Company et Brasseur de Montréal, nous avons développé une expertise unique pour accompagner nos partenaires dans leur croissance tout en respectant leur autonomie et leur esprit entrepreneurial. Nous ferons de même avec Le trou du diable », assure Sandra Gagnon, chef sénior, commercialisation, de Six Pints.

La microbrasserie Le trou du diable a ouvert ses portes en 2005 à Shawinigan. Au fil des ans, l'entreprise a brassé près de 150 bières. Plusieurs se sont démarquées dans le cadre de compétitions nationales ou internationales. Les produits de la microbrasserie sont distribués dans plus de 1000 points de vente au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Commentaires