Retour

La neige et la faiblesse du huard profitent aux stations de ski

Si la neige continue de tomber dans l'Ouest canadien, le nombre de skieurs sur les pentes des centres de sports d'hiver pourrait atteindre 9 millions cette saison, note l'association Canada West Ski Areas.

Ce serait 600 000 de plus qu’en 2015-2016.

Les skieurs proviennent beaucoup des États-Unis en raison de la force du dollar américain par rapport au huard. Les quatre stations de ski de l’entreprise Resorts of the Canadian Rockies en Alberta et en Colombie-Britannique ont ainsi vu une hausse de 80 % de leurs réservations lorsque les chiffres sont comparés à l'année dernière.

« La neige profonde et le ''peso'' canadien se déclinent en une recette incroyable sur le marché américain », note Matt Mosteller, le vice-président principal de la compagnie.

M. Mosteller cite l’exemple de la station Kicking Horse Mountain à Golden, dans l’est de la Colombie-Britannique, qui a déjà reçu 3,3 m de neige. Et puis, dit-il, les clients américains passent jusqu’à sept nuits d’affilée dans les stations et dépensent chacun tous les jours de 500 $ à 1000 $ pour skier, se nourrir et dormir à l’hôtel.

En Alberta également, la station de sports d’hiver Sunshine Village près de Banff a ouvert le 3 novembre, soit l’ouverture la plus précoce depuis 30 ans.

Par ailleurs, cet engouement pour la neige encourage la création d’autres centres de ski dont un à Squamish et un autre près du parc national Jasper qui veut ouvrir toute l’année.

Plus d'articles

Commentaires