À peine deux jours après avoir entrepris son voyage vers un site de forage, la nouvelle plateforme pétrolière Hebron s'est arrêtée, au large de Terre-Neuve-et-Labrador.

La plateforme et ses huit remorqueurs se sont arrêtés dimanche soir, selon un avis de Pêches et Océans Canada.

L’avis ne précise pas si ce contretemps est attribuable à la glace ou au mauvais temps.

Une source a cependant fait savoir à CBC que c’est le brouillard épais qui a entraîné l’arrêt du cortège. Les remorqueurs doivent pouvoir bénéficier d’une meilleure visibilité pour éviter d’éventuels amas de glace sur le parcours de la plateforme.

Le remorquage de la plateforme Hebron vers la haute mer accusait déjà un mois de retard sur l’échéancier prévu au départ lorsque la structure s’est finalement mise en branle samedi, dans le port de Bull Arm.

C’est la persistance des glaces dans la baie de Trinity qui avait causé ce retard.

La construction de la plateforme de 14 milliards de dollars a commencé en 2011. Elle doit commencer à extraire du pétrole du gisement pétrolifère Hebron, situé dans le bassin Jeanne-d’Arc, à 350 km au sud-ouest de Saint-Jean, d’ici la fin de l’année.

Plus d'articles

Commentaires