Retour

La plateforme Hibernia extrait son milliardième baril de pétrole

La plateforme Hibernia, au large de Terre-Neuve-et-Labrador, a extrait son milliardième baril de pétrole mercredi.

Ce premier champ pétrolifère au large de Terre-Neuve a été mis en exploitation en 1997 et sa production a depuis largement dépassé les attentes.

La présidente de l’entreprise Hibernia Management and Development Company (HMDC), Jennifer Walck, a déclaré par voie de communiqué jeudi matin que la plateforme est au coeur de l’industrie du gaz et du pétrole à Terre-Neuve-et-Labrador.

Hibernia a versé des milliards de dollars de redevances et d’impôts aux gouvernements fédéral et provincial, et créé des milliers d’emplois au fil des ans, a précisé Mme Walck.

Ces dernières années, le développement du gisement Sud d’Hibernia et du gisement Ben Nevis ont permis de maintenir le rythme de production et de prolonger la durée de vie du champ pétrolifère.

Selon les projections initiales, la production d’Hibernia aurait cessé ces jours-ci. Mais le développement des nouveaux champs permettra de prolonger de 15 à 20 ans la durée de vie d’Hibernia.

HMDC exploite le champ Hibernia, mais il appartient conjointement aux entreprises suivantes : ExxonMobil Canada (33,125 % de participation), Chevron Canada (26,875 %), Suncor Energy (20 %), Canadian Hibernia Holding Resources (8,5 %), Murphy Oil (6,5 %) et Statoil Canada (5 %).

Hibernia est l’un des trois champs pétrolifères au large de Terre-Neuve-et-Labrador. Un quatrième, Hebron, doit commencer à produire à la fin de 2017.

Plus d'articles

Commentaires