Retour

La popularité du beurre fait augmenter la production de lait à l’Î.-P.-É.

La popularité croissante du beurre en Amérique du Nord a fait augmenter la production de lait à l'Île-du-Prince-Édouard.

Les fermes laitières de l’Île ont produit 109 millions de litres de lait en 2016, a-t-on appris mercredi à l’assemblée annuelle de l’association des producteurs laitiers. Il s’agit d’une augmentation de 8,5 % par rapport à l’année précédente.

Malgré tout, les producteurs de l’Île sont inquiets. Ils appréhendent que la renégociation de l’ALENA ne remette en question le système canadien de gestion de l’offre qui assure la stabilité de leur industrie.

« Chaque fois que nous voyons un président dire qu’il veut renégocier une politique commerciale, ça nous inquiète », a affirmé Ron Maynard, directeur général de l’association des producteurs laitiers de l’Î.-P.-É.

La consommation croissante de beurre a aussi un effet pervers dans la mesure où elle mène à un accroissement des stocks de lait écrémé, un sous-produit de la production de beurre.

Les stocks croissants de lait en poudre écrémé ont provoqué une guerre des prix entre producteurs canadiens et américains.

Les producteurs de l’Île-du-Prince-Édouard ont appris à leur assemblée mercredi que le Canada vient de ramener les prix du lait écrémé industriel au même niveau que les prix américains. D’autre part, de nouvelles usines apparaissent au pays pour transformer le lait écrémé et d’autres produits laitiers.

Plus d'articles

Commentaires