Retour

La Première Nation de Moose Cree veut se lancer dans l’industrie des granules de bois

La Première Nation de Moose Cree, dans le Nord de l'Ontario, a lancé une étude de faisabilité pour la commercialisation des granules de bois.

Un texte de Carl Sincennes

Pour le moment, les membres du comité de développement économique de la communauté évaluent toutes les options, dont celle de construire ou d’acheter une usine pour produire des granules de bois.

Les granules sont généralement utilisés pour chauffer les maisons ou encore pour alimenter les centrales énergétiques. Ils sont produits avec les éléments du bois qui ne peuvent être utilisés par l’industrie des pâtes et papiers.

Bartholemew Smallboy, un consultant en développement économique pour la Première Nation de Moose Cree, explique que cette idée vise, entre autres, à contrer les hausses successives du coût de l’énergie, principalement dans les communautés éloignées.

Nous voulons créer une entreprise rentable et écologique qui fonctionnera durant de nombreuses années.

Bartholemew Smallboy, consultant en développement économique, Première Nation de Moose Cree

Une entreprise réaliste

Le projet de Moose Cree aurait toutes les chances de réussir, selon le professeur Luc Bouthillier, de l’Université Laval.

Est-ce que les gens de Moose Cree pourraient exporter des granules? La réponse c’est ''oui'', parce que d’autres entreprises le font déjà.

Luc Bouthillier, professeur de politique forestière et d’évaluation environnementale, Université Laval

Il cite en exemple d’autres entreprises semblables à Wawa et Atikokan qui fonctionnent très bien en exportant leurs granules ou en produisant de l’énergie.

Il ajoute que sans être carboneutre, ce genre d’entreprise permet de produire de l’énergie avec une faible empreinte écologique.

Le comité de développement économique de Moose Cree prévoit déposer un plan de développement plus complet au mois de mai prochain au conseil de bande.